Image code ROME K1601

Chargé/e de veille législative et réglementaire

Niveau d'études
Aucun niveau requis
Synonymes métiers
  • Chargé/e de l'intelligence réglementaire
  • Chargé/e de veille réglementaire et normative
Potentiel d'embauche

À la fois juriste et scientifique, le chargé de veille législative et réglementaire suit l'évolution de la loi et des réglementations concernant les médicaments et les activités de santé, en France comme à l'international.

Le chargé de veille législative et réglementaire suit l'évolution des lois concernant les médicaments et les activités de santé, en France comme à l'international. À la fois juriste et scientifique, il interprète, synthétise et diffuse les nouveaux textes réglementaires et scientifiques au sein d'une entreprise pharmaceutique. Il transmet des informations actualisées, auxquelles il ajoute ses préconisations. Il rédige des synthèses avec pour objectif de faciliter le travail de la production.

Activités

Informer sur la législation

Rattaché à un laboratoire, le chargé de veille législative et réglementaire est le spécialiste de la législation sur les médicaments. Parce que l'activité des entreprises pharmaceutiques s'exerce dans un cadre très strict, fixé par le Code de la santé publique, le chargé interprète, synthétise et diffuse les nouveaux textes réglementaires et scientifiques qui paraissent en France et à l'étranger. Il transmet, au sein de l'entreprise, des informations actualisées, auxquelles il ajoute ses préconisations. Il gère l'archivage de la documentation réglementaire. Il supervise les traductions de documents comme les AMM (autorisations de mise sur le marché) qui permettent de commercialiser des médicaments en France, les demandes de renouvellement, de modification... afin de valider l'exactitude des informations transmises aux autorités.

Faciliter la prise de décision

Il évalue l'impact d'une nouvelle réglementation ou d'une découverte scientifique. Pour être toujours à jour, il consulte des bases de données, conçoit des techniques de recherche et de veille. Il rédige des documents de synthèse (fiches et autres reportings) dont l'objectif est de faciliter le travail de la production, en aidant les managers à faire des choix stratégiques.

Compétences

Sciences et droit

Le chargé de veille législative et réglementaire s'appuie sur une double compétence : il est à la fois scientifique et juriste. Il sait analyser et synthétiser des textes juridiques. Il est capable d'interpréter des données tant législatives que scientifiques. Il rédige des documents, des notices, des procédures réglementaires, à partir d'informations techniques qu'il doit parfois rendre accessibles à d'autres personnes de l'entreprise. Son savoir scientifique est pointu : la plupart des chargés de veille réglementaire du secteur pharmaceutique sont des médecins ou des pharmaciens.

Anglais indispensable

Il exerce dans un environnement européen et international. L'anglais est sa langue de travail au quotidien : pour lire les textes officiels, rédiger des documents techniques, mais aussi pour échanger avec des interlocuteurs de diverses nationalités.

Rigueur et relationnel

Ce métier requiert beaucoup de rigueur, un bon esprit de synthèse et le sens de la communication.

Conditions de travail

De nombreux interlocuteurs...

Il travaille dans un esprit d'équipe et de collaboration. En effet, si le chargé de veille législative et réglementaire assure principalement la gestion d'une documentation juridique au sein de son entreprise, il exerce aussi un rôle de conseiller auprès des différents services (production, commercial, marketing...). Il est donc amené à rencontrer les ingénieurs de production et les équipes commerciales et marketing, qu'il aide à anticiper les nouvelles normes.

... pour une fonction transversale

Les métiers de l'intelligence réglementaire s'apparentent à ceux de l'intelligence économique, fortement développés dans les pays anglo-saxons. Il s'agit de mieux faire circuler l'information stratégique au sein d'une entreprise et de partager des connaissances accumulées.

Le chargé de veille législative et réglementaire peut être rattaché au directeur des études recherche et développement, à la direction de l'entreprise dans le cas d'une PME (petite ou moyenne entreprise), au sein du service réglementaire, etc.

Vie professionnelle

Un secteur moins florissant

Le chargé de veille législative et réglementaire exerce dans l'industrie pharmaceutique, un secteur qui se porte moins bien depuis quelques années. La France reste l'un des premiers producteurs de médicaments en Europe, toutefois la situation devient tendue en terme de recrutements. Selon la fédération LEEM (Les entreprises du médicament), l'industrie du médicament poursuit même son recul en termes d'emploi. Paradoxalement, les entreprises du médicament rencontrent des difficultés de recrutement pour certains métiers en recherche et développement, ou pour les diplômes de pharmacien ou médecin, où des pénuries d'emploi sont à craindre.

Des évolutions de poste

Dans l'industrie pharmaceutique, des passerelles existent vers d'autres métiers. Le chargé de veille législative et réglementaire peut notamment devenir chargé d'affaires réglementaires, chargé de pharmacovigilance, documentaliste scientifique, responsable des affaires réglementaires ou encore responsable de la communication scientifique et médicale, avec une formation complémentaire si nécessaire.

Salaire junior

Données non disponibles

Salaire

2 750 €
Salaire médian

Type de contrats

Temps de travail

Hommes

33 %

Femmes

67 %

On accède au métier principalement avec un master en sciences de la santé ou en droit, ou un diplôme d'État de docteur en pharmacie, docteur en médecine ou docteur vétérinaire.

Tendance des offres d'emploi
sur Pôle Emploi
50
Projets de recrutement
25 %
Des entreprises jugent les recrutements difficiles sur cette famille de métiers

Périodes de recrutement les plus favorables

Plus la couleur tend vers le rouge, plus le nombre d'offres d’emploi diffusé à Pôle emploi est important.

Plus d'informations sur Cleor

Accéder aux offres d'emploi sur le site de Pôle emploi