Qu’est-ce qu'un CFA ? Les éléments clés !

Publié le

Qu’est-ce qu’un CFA ?

CFA signifie Centre de Formation pour Apprentis.
Ils donnent aux apprentis une formation générale et technique, qui complète la formation reçue dans les entreprises.

On entend parfois aussi parler d’UFA… 

UFA signifie Unité de Formation pour Apprentis.
Elle peut être créée dans un établissement d’enseignement public ou privé sous contrat ou dans un établissement de formation et de recherche. On peut donc retrouver des UFA en Lycée Professionnel. Elles donnent aux apprentis une formation générale et technique, qui complète la formation reçue dans les entreprises.

Vous avez d'autres questions ?

Retrouvez ci-dessous les questions les plus fréquentes.

On parlera plutôt de la différence entre l’apprentissage et le statut scolaire, car certains lycées professionnels proposent des formations en apprentissage également (dans les UFA). Le rythme en apprentissage se fait en alternance, c’est-à-dire que le jeune alterne des moments de présence dans le Centre de Formation, et des moments de présence chez un patron, sur un rythme défini à l’avance, supérieur à celui que l’on retrouve en statut scolaire.

Cela dépend des formations, mais de manière générale :

  • En CAP, en moyenne le jeune passe 2 semaines sur 3 ou 3 semaines sur 4 en entreprise. L’alternance peut également se faire sur une même semaine, par exemple 3 jours en entreprise et 2 jours en CFA / UFA.
  • En Bac professionnel, le jeune pourra faire 1 semaine sur 2 ou 2 semaines sur 3 en entreprise. L’alternance sur une même semaine peut également se faire.

Le coût de la formation n’est pas à la charge de l’apprenti mais des Opérateurs de compétences (OPCO). Cet opérateur peut aussi prendre en charge, selon des tarifs forfaitaires, des frais de restauration, de nuitée, de premier équipement professionnel, de mobilité internationale.

L’apprenti est rémunéré en fonction de son statut.

Il est salarié, et bénéficie donc des mêmes droits que les autres salariés de l’entreprise, c’est-à-dire 5 semaines de congés payés, une protection sociale, un salaire, etc. Le contrat est cependant encadré sur des questions d’horaires par ex. Pour plus d’informations sur le contrat d’apprentissage, vous pouvez consulter le site du Service public.

Presque tous ! Des CAP, BAC PRO, BTS, Brevet Professionnel, Brevet de Maitrise, Licence Professionnelle, Licence d’enseignement générale et technologique, diplôme d’ingénieurs ! Différents lieux de formation peuvent posséder leur propre CFA, en plus ou non d’une structure de formation initiale. 

L’entrée peut se faire tout au long de la scolarité à partir de 15 ans (si l’élève a terminé sa classe de 3ème) ou 16 ans, et pendant les études supérieures. Il est également possible de basculer d’un parcours scolaire à un parcours en apprentissage pendant la préparation d’un diplôme (par exemple, faire une 2nde Professionnelle en scolaire, et passer en 1ère professionnelle en apprentissage).

Le CFA / UFA et l’entreprise se trouvent forcément dans deux lieux différents, parfois même dans deux zones géographiques différentes. La question du logement est donc souvent soulevée. L’internat en CFA / UFA est possible. Quand ils n’en ont pas, des partenariats avec des structures comme des Foyers de Jeunes Travailleurs peuvent être mis en place.

Bien sûr que non ! Un jeune qui va vers l’apprentissage est sur une approche métier, le dispositif permet donc de la développer. On ne part pas vers un CFA / UFA par défaut, mais parce qu'on a envie de rentrer dans le vif du sujet. Se former en alternance nécessite un certain niveau, en plus d’une motivation à toute épreuve, car le parcours est exigeant, mais en même temps gagnant ! Naviguer entre plusieurs lieux permet de développer de très nombreuses compétences pour passer du CFA à l’entreprise (maturité, flexibilité, mobilité).

Et en CFA / UFA, les cours généraux (de mathématiques, français, histoire, anglais, etc.) continuent ! Les élèves ont des heures en plateaux techniques (de travaux pratiques) sur l'équivalent d'une journée par semaine. Mais les domaines généraux et techniques doivent être également consolidées sur le temps passé au CFA / UFA. Et oui, le diplôme est bien sûr le même que celui des jeunes le préparant en statut scolaire (même épreuve, certification, évaluateur).

Il y a une cohérence, une discussion constante entre l’entreprise et le CFA / UFA pour favoriser la réussite du parcours du jeune. Une relation partenariale est instaurée, c’est cela qui fait la force du dispositif. Les deux approches de formation sont convergentes, se croisent. Des outils ont d’ailleurs été développés pour permettre le tutorat, le suivi en entreprise. Ce suivi permet, en cas de difficultés du jeune, que des ponts et des remédiations soient mis en place, tout ça pour sécuriser son parcours.

Dans tous les CFA / UFA, un référent handicap fait l’évaluation des situations des personnes ayant un handicap reconnu (RQTH), et pour lesquelles une adaptation du programme est nécessaire (en interne parfois, ou via le CFA Spécialisé ou d'autres partenaires reconnus).