Image FM1543 - Ergothérapeute

Ergothérapeute

Niveau d'études
Niveau 6 (licence, licence pro, BUT) - Bac +3 : Savoirs approfondis
Synonymes métiers
Données non disponibles
Potentiel d'embauche

Grâce à des techniques de rééducation qui passent par des activités artistiques ou manuelles, l'ergothérapeute aide les personnes souffrant d'un handicap à retrouver l'autonomie nécessaire à leur vie quotidienne, professionnelle et familiale.

Grâce à des activités manuelles, artistiques ou artisanales, l'ergothérapeute aide les personnes souffrant de handicaps moteurs importants à se réadapter aux gestes de la vie quotidienne. Il propose des techniques et des exercices visant à réapprendre des fonctions simples tels qu'avaler, se laver, marcher ou cuisiner. Il adapte aussi le lieu de vie du patient à son handicap. Son activité s'effectue à l'hôpital et en centre de rééducation fonctionnelle.

Activités

Développer l'indépendance

Manger, s'habiller, se déplacer... seul. Ces actes de la vie quotidienne peuvent poser des difficultés insurmontables après un accident ou un traumatisme. L'ergothérapeute contribue au traitement des situations de handicap chez des personnes de tout âge. Il propose des solutions techniques (activités utilitaires, créatives, récréatives) empruntées aux métiers manuels et aux gestes de la vie quotidienne et professionnelle.

Un expert de la réadaptation

Dans un premier temps, l'ergothérapeute doit analyser la nature du handicap de son patient afin de lui proposer une aide sur mesure. Puis il effectue un bilan de ses capacités gestuelles portant par exemple sur la rapidité et la précision de ses mouvements. Il dresse ensuite un bilan de son autonomie (pour s'habiller, se déplacer, s'alimenter...). À partir des besoins identifiés, il établit enfin un programme individualisé.

Compétences

De fortes capacités d'adaptation

Face au handicap lourd et parfois définitif de ses patients, l'ergothérapeute ne peut pas se contenter de solutions toutes faites. Chaque cas nécessite la mise en place d'un programme de rééducation adapté et élaboré en concertation avec la famille et l'équipe soignante.

Le sens de l'observation

L'ergothérapeute analyse les besoins, les habitudes de vie et l'environnement du patient. Il établit un diagnostic qu'il est amené à réajuster au fil de la rééducation. Son sens de l'observation, ses expériences sont des atouts précieux.

Patience et persévérance

Sans goût pour les relations humaines, impossible de pratiquer ce métier. La patience et le tact sont essentiels. L'ergothérapeute établit un climat de confiance propice à la réadaptation. Un solide équilibre personnel, une bonne stabilité mentale et physique sont donc nécessaires. Autres qualités requises : le goût du travail en équipe associé à un réel intérêt pour l'artisanat, les activités manuelles et créatives.

Conditions de travail

Sur prescription médicale

L'ergothérapeute exerce sur prescription médicale en hôpital ou en centre médico-social. Il intervient dans toutes les structures où l'on trouve des patients en grande difficulté motrice, quel que soit leur âge et l'origine de la perte d'autonomie.

À l'hôpital ou en centre de soins

L'ergothérapeute intervient dans les hôpitaux généraux ou spécialisés en neurologie, traumatologie, rhumatologie ou pédiatrie, en centres de rééducation et de réadaptation fonctionnelle pour adultes et pour enfants, en centres de postcure, en établissements pour personnes âgées, en hôpitaux psychiatriques... Il intervient aussi parfois au domicile de ses patients.

Travail en équipe

Son activité s'exerce toujours au sein d'une équipe de soins pluridisciplinaire. Il travaille en étroite collaboration avec les médecins, les infirmiers, les masseurs-kinésithérapeutes et les orthophonistes réunis autour du patient.

Vie professionnelle

Des professionnels recherchés

Environ 10 400 ergothérapeutes exercent actuellement. Les perspectives de travail sont plutôt favorables. La majorité des débouchés concerne des postes salariés, dans les secteurs privé et public : centres de soins hospitaliers, cliniques, centres de rééducation et de réadaptation... et dans une moindre mesure, dans des centres de postcure ou des établissements accueillant des personnes âgées.

De nouveaux débouchés

D'autres débouchés émergent : l'intervention dans la conception de produits industriels à usage domestique (ascenseurs, sanitaires...), l'urbanisme, l'ergonomie et le dessin industriel... Les compagnies d'assurances font aussi appel à des ergothérapeutes afin d'évaluer les préjudices subis par une personne lors d'un accident.

Salaire junior

1 810 €
Salaire net moyen en début de carrière

Salaire

2 120 €
Salaire médian

Type de contrats

Temps de travail

Hommes

29 %

Femmes

71 %
Homme et femme, chacun a sa place dans ce métier !

Pour exercer ce métier, il faut être titulaire du diplôme d'État d'ergothérapeute. Ce diplôme se prépare en 3 ans et confère le grade de licence. En 2020, selon les instituts, l'accès à la formation se fait sur dossier, ou après une première année d'études universitaire (PACES, L1 STAPS, L1 Sciences). Quelques concours demeurent. Il faut se pré-inscrire via Parcoursup. En 2021, l'admission sera totalement revue.

Tendance des offres d'emploi
sur Pôle Emploi
290
Projets de recrutement
79 %
Des entreprises jugent les recrutements difficiles sur cette famille de métiers

Périodes de recrutement les plus favorables

Plus la couleur tend vers le rouge, plus le nombre d'offres d’emploi diffusé par France Travail est important.

Plus d'informations sur Cleor

Accéder aux offres d'emploi sur le site de France Travail